D A N S E S M A C A B R E S


T R E M B L E et L’ E N D O R M I


Formes courtes et intimistes

pour 25 spectateurs

création 2021

Dossier DM formes courtes et intimistes 2021

1* Tremble
La petite fille, la jeune fille et la mort.
Deuil de l’enfance. Métamorphose du corps.
Quitte-t-on son corps d’enfant pour intégrer son corps d’adulte ?

Dans l’espace du doute, la marionnette essaie, oscille entre la vie et la mort, cherche sa place, son corps, elle est là, absente à elle-même et pourtant attentive aux détails. Hors de son corps elle erre et cherche. Tremblements, hésitations, tentatives, peur, froid, conflit interne, frissons, empêchement, tentatives renouvelées.

2* L’endormi
La mort, l’oiseau et le passeur. Passage entre les mondes. Quitter le corps, rendre l’âme.

Ça vient de très loin, ça émerge très lentement du lointain, d’un espace sans temps et sans âges. Pesanteur du corps attiré par le sol. Corps inerte et solitaire à apprivoiser pour le dernier voyage. Demander l’autorisation, toucher, prendre contre, prendre soin, tirer, porter, écouter, laisser faire, faire avec, permettre, accompagner vers l’envol. Légèreté soudaine.Envol

Dans ces petites formes nous explorons les points de jonction entre le langage de la marionnette et le langage musical. Nous questionnons la place de chaque discipline dans cette rencontre.

Nous privilégions un travail de recherche au plateau dans la matière et l’expérimentation basé, entre autre, sur l’improvisation. Ces plongées dans la matière nous permettent d’extraire les relations possibles, les portes d’entrées entre musique et marionnettes.

Dans nos instigations nous découvrons que le mouvement au sens large peut être un point d’appui central entre la marionnette et la musique. Il est mouvement du corps, de la marionnette, des humeurs, mouvement musical (rythme, dynamique, geste et intensité).

 


Marionette : Maëlle Le Gall

Complices : Lucie Paquet, Mathilde Mérius

Musique : Cécile Thévenot ou Cédric Frouin


*Résidences

Théâtre de Morteau, 21 au 24 décembre 2020

Théâtre de Marionnettes de Belfort, 25 au 28 janvier 2021

Le Galpon à Tournus, 29 mars au 3 avril 2021

L’Espace des Arts à Chalon sur Saône, 17 au 22 septembre 2021

Le Théâtre du Bas de L’Âne à St Jean du Trézy, 4 au 8 octobre 2021

*Représentations 2021

8 octobre représentation Théâtre du Bas de l’Âne, St Jean du Trézy

9 octobre représentation au Galpon, Tournus

10 octobre représentation à La Méandre, Chalon sur Saône


Soutiens DRAC Bougogne Franche Comté (en cours), Théâtre de Marionnettes de Belfort, Théâtre de Morteau, Le Galpon à Tournus, Théâtre du Bas de l’âne à St jean du Trézy


DANSES MACABRES ou petites morts joyeuses


Pièce pour Piano désossé et marionnettes
de Cécile Thévenot et Maëlle Le Gall

Création 2020

Les Danses Macabres sont une succession de tableaux musicaux et visuels. Pensés comme un concert marionnettique ou un spectacle musical, ces danses seront autonomes techniquement et ont vocation à jouer dans et hors des théâtres. Elles sont la rencontre entre la puissance de la musique expérimentale et les personnages marionnettiques.

L’écriture s’appuie sur une forme musicale baroque particulière : les suites . Succession de pièces courtes aux caractères contrastés illustrant à chaque fois une nouvelle danse. Ces musiques, pensées pour la danse, nous permettent le dialogue entre mouvements, images et sons, interrogeant les liens existants entre geste et musique.

Il y a des oiseaux qui se crashent, une petite fille qui quitte son corps d’enfant, un dormeur éternel porté à bras le corps, une danseuse qui veut vaincre la mort et des sacs plastiques qui volent au milieu de ce monde qui meurt. On va jouer à la mort, on va jouer à mourir, à se réanimer, à se tuer, se re-tuer. On va jouer parce qu’on voudrait en rire, pour prendre notre revanche sur cette mort qui advient sans crier gare.

fiche technique

Spectacle tout public à partir de 10 ans durée : 50 minutes

 dossier Danses Macabres nov 19pdf

Scénographie : Jordan Bonnot et Mathieu Fernandez / Construction marionnettes : Maëlle Le Gall, Sophie Deslauriers et Marine Roussel / Oreille extérieure : Vincent Posty / Regards extérieurs : Marine Roussel et Gwenaël Le Boulluec / Complices: Lucie Paquet et Emilie Bender

Résidences de création :

8 au 18 Janvier 2019 au Théâtre de Marionnettes de Belfort// 12 au 17 mai 2019 au Luisant à Germigny l’exempt// Présentation publique à L’Odysée#3 Samedi 18 mai 2019 ( Le Noyau à Bourges)//9 au 13 septembre 2019 au Carroi//23 au 26 septembre 2019 à la Carrosserie Mesnier//17 au 29 février 2020 lieu Cie Emilie Valantin « La Belle Marionnette »//19 au 23 octobre 2020 Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette + avant première 18h le 23 octobre //Première le 29 et 30 Octobre 2020 au Luisant 20h30 à Germigny l’Exempt

 Soutiens : Théâtre de Marionnette de Belfort, L’Atelier Val d’Aubois, Le Carroi, La Carrosserie Mesnier, Cie Emilie Valantin, Le Mouffetard Théâtre de la marionnette à Paris

 ici des nouvelles de Danses Macabres ici